alainlemasson.fr

alainlemasson.fr

 

 

   

 

 

 

Bienvenue sur mon site !

 

 

Articles, écrits, projets, voyages, images, ..... 

 

 

 

Octobre 2021 

Posté sur LinkedIn le 7 octobre 2021

 

titre.jpg

 

 

La pré-campagne présidentielle, terriblement franco-française, nous ferait-elle perdre le SENS DES PRIORITÉS, et oublier ce qui se passe dans le monde ?

Osons un parallèle stimulant: quelle est la plus grande menace à l'horizon 2050, le CO2 dans l'atmosphère de la planète ou la volonté de puissance chinoise, qui affiche sa détermination à dépasser les USA à cette date?

Les 2 mon général, sauf que le CO2 suppose une accord mondial, y compris avec la Chine. On n'en prend pas le chemin...

Pour l'instant, si la Chine envahit Taiwan - hypothèse plausible - les USA auront besoin du soutien de leurs alliés, plus exactement de leur seul allié de poids, l'Europe.

Voilà qui relativise l'affaire des sous-marins (superbe gaffe diplomatique US récupérée par EM) et ... fait espérer que l'on connaisse rapidement les propositions de politique internationale des candidats au poste de Président de la République de France ...

 Réponse à un commentaire mettant en doute la capacité de défense de l'europe

 

Les USA n'ont certes pas besoin du soutien militaire actif de l'Europe, soutien que celle-ci est incapable d'offrir aujourd'hui. En revanche, dans le bras de fer USA-Chine qui s'annonce, il est important pour eux de montrer un FRONT MONDIAL le plus large possible.

Les Australiens sont dans la figuration, mais ce n'est le cas ni de la FRANCE, ni du ROYAUME-UNI, qui entretiennent une capacité de dissuasion nucléaire sérieuse, notamment avec des sous-marins indétectables et en veille permanente.

L'ALLEMAGNE est le maillon faible, du fait de l'importance vitale pour elle du commerce avec la Chine. L'opinion allemande va comprendre qu'investir dans la défense européenne est un élément indispensable pour assurer précisément la stabilité commerciale à laquelle elle aspire.

La politique de l'autruche n'est plus de mise.

L'OTAN doit se transformer en OTEO, l'Europe de l'Ouest se substituant à l'Atlantique Nord. Le mouvement est en cours, si l'on en croit les déclarations récentes de la Présidente de la Commission.

D'ici 5 ou 10 ans (peanuts dans la vie des États) la perception du problème par les opinions européennes - et notamment allemande - va se généraliser. .... enfin j'espère � .

En tous cas le Pdt français s'y emploie ...

 

----------------------------------------

 

 Publié par Capital le 3 octobre 2021 et posté sur LinkedIn

 

post.jpg

 

Voir la chronique sur le site de Capital

 

 

 

Septembre 2021

 

Posté sur LinkedIn le 30 septembre 2021

 

ThE 250921.jpg

 

Le titre peut paraître exagéré, mais les dix pages d'analyse dans le magazine sont plus que troublantes. Un point m'a frappé, l'erreur gravissime de l'ABANDON DU NUCLÉAIRE et le RECOURS AU GAZ qui en est le corollaire.

Le gaz, c'est Nordstream, donc le gaz russe, et derrière l'Allemagne c'est l'Europe toute entière qui est dans la dépendance énergétique de la Russie, sachant que l'éolien ne serait jamais qu'un complément marginal.

Sans compter que cette décision a offert un renfort inattendu aux anti-nucléaires français, alors que la France est en pointe dans le nucléaire, y compris dans les techniques de retraitement des déchets. A quand une éducation apaisée et objective de l'opinion?

Loin de moi l'idée de critiquer la personne, mais plutôt le système électoral allemand qui exige le consensus et donc engendre des décisions longues, molles et conservatrices.

Il a fallu des situations de crise intense pour que la France - N Sarkozy et maintenant E Macron, sans oublier F Hollande qui a su oser le CICE,dont a bénéficié son successeur - impose des décisions rapides et positives: soutien à la Grèce, à l'euro, à la politique de la BCE, l'Europe capable d'emprunter.. .

Mais hélas l'opinion n'est pas en phase car sous-informée, et quand je vois les propos d'une universitaire, vice-présidente d'une Université et candidate battue dans son parti, je me demande aussi ce qui ne va pas dans notre système d'enseignement et ... comment l'amender.

Bon, il faut optimisme garder!

 

 

 

 

Juin 2021

Un nouvelle chronique dans Capital sur le sauvetage financier (clic) des Etats par la BCE

 

 

 

 

Mars 2021

 

Publié le 28 mars dans Capital (avec la correction indiquée ci-dessous)

 

texte2.jpg

 

 

Février 2021

 

Un nouvel article dans Les Échos sur les nonprimes, qui ne sont rien d'autre que les subprimes rénovées. Un sujet qui  me passionne depuis longtemps et à maints égards. C'est d'abord la recherche patiente des vraies causes de la crise, au-delà des éléments convenus- cupidité, corruption, faute des banques, Minsky, etc....

C'est aussi le sentiment que le sujet de la chaîne des subprimes est un outil pédagogique formidable pour une initiation intelligente à la finance d'aujourd'hui: les liens banques-marchés, l'analyse micro/macro de la titrisation, les hedge funds, la mise en perspective des objets de la finance (cds, cdo, mbs, tranches de risques... ).

Un sujet de séminaire ou de conférences en post-bac (Grandes Écoles, Université) . Et ... un prochain livre.

 

 

le.jpg

 

 

 

 

Janvier 2021

 

 

Cet article du New York Times aide à comprendre ce qui se passe dans la tête des Trumpistes et autres adeptes de Q-Anon qui ont saccagé le Capitole.

 

(cliquer sur l'image) 

nyt.jpg

 

Un bon démarrage de cette année, avec la publication d'une troisième Leçon d'Éco dans le magazine Capital de Janvier 2021. 

 

Le bilan 2020 est encourageant avec environ douze chroniques publiées sur le site de Capital (clic) et deux Leçons d'Éco en version magazine. 

 

Quant au journal Les Échos, le bilan est plus modeste, avec un seul point de vue publié (sur les Gafa européennes), et quatre autres,  acceptés mais non (encore) publiés... dura lex, sed lex. Mais bon, trente textes publiés en dix ans, voilà qui relativise les choses. 

 

 

 

L3a.jpg

 

En projet, un programme de Leçons d'Éco-Fi plus étoffées en double publication, site et magazine.  

 

Et plus largement, un nouveau livre sur l'Éco-Fi, l'actualisation du livre précédent notamment à partir de mes choniques publiées depuis lors ... et des pages les plus lues de mon site de e-learning.  Et puis, me décider à écrire en anglais, pour une audience plus vaste ... 

 

 

Décembre 2020

 

Envoyée aux Échos le 29 décembre, acceptée le 30 au matin, une tribune sur la hausse du dollar, à la mode de Le Bon, la brute et le truand (publication en attente)

 

  titre.jpg

 

 

Pour souligner la performance conjointe de la BCE et de l'Union Européenne, une chronique dans Capital  publiée le 10 décembre.

 

  titre 5.jpg

 

 

 

CFO radio, la radio des directeurs financiers, m'a interviewé à propos de mon  dernier livre Comprendre l'Économie et la Finance (Gereso).

 

cliquer  ci-dessous pour écouter 

CFO4.jpg

 ou voir le site

 

 

 

 

Novembre 2020

  

Un essai sur le populisme, et comment le combattre ... vaste sujet. De talentueux psycho-philosophes nous en parlent, le décortiquent, évoquent ses évidentes racines, omettant hélas l'énoncé de possibles solutions. (cliquer sur l'image)
 

 

intro.jpg

 

 

 

Une chronique que je crois pédagogique destinée à corriger les idées fausses sur la finance, les marchés, la bourse, les dividendes ... 

  

 titre 4.jpg

 

 

 

 

Octobre 2020

 

Le raidissement de la politique intérieure et extérieure chinoise, m'a inspiré cette fiction. Façon de poser la question d'une prise de conscience par les Chinois expatriés de la situation politique particulière dans leur propre pays. 

 

Lettre à sa famille
d'un Chinois vivant en France

(clic)

 

 
 

Septembre 2020

 

titre2.jpg

Dans Capital, une chronique sur l'entraide citoyenne.  Une variation sur le thème Kennedy: Ne demandez-pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez-vous ce que VOUS pouvez faire pour lui.

  

  

Août 2020

 

 

Repris un projet de livre, La finance expliquée à mes enfants (clic)

 

Europe, Liban, l'activité positive du Pdt français laisse son opposition sans voix. Pendant ce temps le monde brûle, le covid inquiète, les conflits moyen-orientaux s'aiguisent, et .... tout à coup, America again

 

(clic)
kh.jpg

 

Kamala H, un visage nouveau, rédempteur, qui efface les grimaces de DT. Bon elle n'est pas née de la dernière pluie whashingtonienne, et c'est tant mieux. Voilà qui vaut bien un commentaire enthousiaste.

 

  

 

Deux nouvelles chroniques, l'une dans Les Échos (le journal), l'autre dans Capital (le site).

 

   (clic)
titre.jpg
 

titre2.jpg

   (titre original:  Un marché européen des capitaux )

 

 

 
 

Juillet 2020

 

14 juillet La Fête Nationale Place de la Concorde, suivie de l'nterview du Président et sans transition un débat sur LCI. Comme souvent, le discours des commentateurs me sidère. Pas un mot ou presque du fond, uniquement des commentaires sur la forme, le caractère du Président. C'est comme ça.

 

Fantaisie (publiée sur LinkedIn) un dialogue imaginaire entre Goethe et Chateaubriand (20 ans d'écart). L'un aime internet, l'autre pas.  

 

(clic)  

G-C.jpg

 

 

 

Juin 2020

 

Le Magazine Capital a publié ma 2ème  Leçon d'Éco.

Par curiosité, j'ai regardé quelques unes des leçons précédentes, écrites par d'autres donc. Je me rends compte qu'il n s'agit pas vraiment de "leçons", mais de points de vue en fait.

J'ai proposé à la rédaction du magazine de changer l'esprit et le format du concept  actuel, de manière à lui donner un vrai caractère didactique. On verra...

Je n'ai pas l'impression que ma proposition enchante ... Je vais insister et peut-être contacter d'autres éditeurs. Ce serait dommage car Capital, c'est Prisma, Prisma c'est Grun und Jahr et au sommet de la pyramide il y a Bertelsmann. Un groupe puissant, dynamique, qui s'est donné officiellement une mission éducative! 

 

 

L-ÉCO 2a.jpg

 

 

 

Mai 2020

 

Le Magazine Capital a publié ma première Leçon d'Éco. Après 13 tribunes publiées sur le site. Je ne sais pas quel support, papier ou internet donne la meilleure visibilité. Une satisfaction en tous cas (clic sur image).  

 

# MAI.jpg

 

 

 

 

 

Covid toujours des semaines mémorables, des sentiments mêlés: une vague d'inquiétude sanitaire, retombée depuis, et une vraie inquiétude sociale pour ce qui est des mois à venir.

Tout ça noyé dans le tourbillon médiatique: ah les vacances pour les uns, ah le maintien de l'ordre pour les autres. Et le gouvernement, hein, que fait le gouvernement? Ne parlons pas de ce qu'il fait bien, c'est normal, c'est son job. Mais parlons de ce qui ne va pas...

Du franco-français, et pendant ce temps, des choses se passent à l'international, dont les médias parlent peu, paralysés qu'ils sont par une concurrence terrible, et ... la chute menaçante des ventes, journaux, magazines, livres...Oh il y a des exceptions brillantes, émissions ou débats de qualité sur certaines chaines et radios, mais hélas quelque peu confidentiels.

 

 

Avril 2020

 

Culture pour tous jamais le savoir et la culture sous toutes ses formes n'ont été autant disponibles pour tous, gratuitement ou presque. Jusqu'à une date récente, il fallait se déplacer, aller au devant de la culture, aujourd'hui elle vient à nous.  Un renversement complet! L'égalité complète de tous devant le savoir et la culture sous toutes leurs formes.

 

Enseigner avec internet

Il faut du temps pour que l'Éducation intègre cet outil dans l'enseignement. Mais quelle révolution! Le livre et le professeur, la chose dictée ont perdu leur caractère de source unique du savoir.  D'un clic, on apprend tout ce qui a été dit sur un sujet. Le professeur va devenir le guide, l'apprentissage du en même temps, de la relativité des points de vue. L'illustration motivante des savoirs "fixes", comme les maths, la physique. Une réflexion colossale sur ce qui doit faire encore  l'objet du par-coeur. L'art de prendre des notes... Oui il faudra du temps.

 

Mars 2020

 

Pour changer de la pandémie La nouvelle du MILLION d'emplois créés en France m'inspire ce commentaire. 

Les universitaires français, marqués par l'idéologie du "tout État", préconisent la politique de la demande, (en faveur du pouvoir d'achat).

En 2015, un Président de Gauche a osé lancer la politique de l'offre, en clair, l'aide aux entreprises ... l'horrible CICE, considéré comme une trahison, un cadeau aux riches.
Ce Président en a perdu le soutien des siens, mais il restera sans doute dans l'histoire pour son initiative.
Son successeur a poursuivi le job, en allant plus loin même: il a osé aider ceux qui aident les entreprises, les riches qui investissent.
Résultat 5 ans après, le MILLION d'emplois, et une étiquette de Président des Riches...
Les malentendus persisteront tant qu'on ne changera pas l'enseignement de l'économie dans mon pays.
La démocratie fragile qui est la nôtre a besoin de deux piliers modérés pour placer le curseur au bon endroit entre redistribution et investissement.
A quand une gauche pragmatique, post-Godesberg ?
Je sais, rien n'est simple, mais on pourrait commencer par mieux enseigner l'éco-fi, non?
Je m'y mets tout de suite (en fait j'ai déjà commencé ).

 

Emploi.jpg

 

 

Février 2020

 

Encore des idées d'articles et de livres.

Un article sur la tentation du frexit, envoyé aux Échos. Un nouveau livre sur l'économie et la finance, oui, mais différent des précédents, en petit format. Je cherche un titre accrocheur.

Par exemple, ce titre vu en librairie: Collection Comprendre la philo. Titre: 18 concepts incontournables.

Une idée à suivre! 

Un autre livre sur l'Allemagne est en cours (un vieux projet), 

 

 

 

Janvier 2020 

 

Bilans et projets  après une série de chroniques sur Capital (le site), un nouveau projet de leçons d'économie susceptibles de paraître dans la revue mensuelle. Cette idée, soumise en décembre me parait en ligne avec le souhait de ce groupe d'édition d'origine allemande de servir une mission éducative. Capital, c'est Prisma, Grün und Jahr et au sommet de la pyramide le groupe Bertelsman, acteur puissant du monde des médias. Vamos a ver, on verra...

 

Économie-finance il faut lutter contre le désintérêt croissant des Français pour l'économie. Un désintérêt qui a pour origine l'enseignement déficient pour ne pas dire orienté de ce sujet (en France et en Allemagne d'ailleurs). Un désintérêt qui présente un double danger.

D'abord le risque fort qu'aux prochaines présidentielles, les électeurs français sous-estiment les conséquences économiques de certains programmes qui ne demandent pas explicitement la sortie de l'euro, mais prônent un grand chambardement en Europe. Et sortir de l'Europe, c'est sortir de l'euro.

L'autre risque est l'affaiblissement d'une Europe confrontée à la domination économique des Etats Unis et de la Chine. L'arme de cette domination, c'est la finance, au sens des banques et des marchés. 

 

Autres sujets travailler à la diffusion du numérique en France. Comment? Au niveau des mairies, en impliquant les maires et les citoyens qui savent, jeunes et vieux, résidents secondaires et locaux. Là aussi y a du boulot.

Et puis, muscler ma pratique du chinois, apprendre de nouveaux morceaux de piano (c'est l'année Beethoven) ...

Ma chance? Mon double bureau, l'un sur les toits de Paris, l'autre au milieu des champs, en Normandie. L'idéal pour travailler.

 

Démarrage en trombe avec une nouvelle chronique dans Capital sur les licenciements boursiers, parue le 14 janvier, inspirée par les commentaires sur l'affaire Ghosn.

 

 (cliquer sur l'image).

  TITRE.jpg

  

 

 

 
 

Décembre 2019

 

La virulence choquante des grévistes m'a inspiré cette réaction, ma 8ème chronique dans Capital, publiée le 17 décembre 2019.(cliquer sur l'image) 

  titre3.jpg

 

 

 

encore (cliquer sur l'image):

 

titre.jpg

Cette chronique est en fait une réponse à la réaction d'un syndicat de professeurs de SES, auquel mon précédent article sur cette question avait quelque peu déplu. J'en ai profité pour aller un peu plus loin sur le sujet.

  

 

Autres chroniques (clic).

 

6a.jpg

 

 

Novembre 2019 

 

Nouveau livre (cliquer sur les images).

 

 

L1-LL2 2.jpg

 

 

Octobre 2019

 

Deux nouvelles publications sur  Capital.fr (clic)

 

 

4  titre.jpg

3 titre 141019.jpg

 

 

Deux articles à paraître:

Revue "L'Ingénieur" - Le premier volet d'une introduction aux banques et aux marchés, que j'ai voulue et pédagogique - voir l'article (clic)

Les Échos - Mon sujet : développer la finance européenne pour résister à la domination US (aujourd'hui) et chinoise (demain) - publication attendue

 

Et des idées :

Le foot et la politique panem et circenses, du pain et des jeux, disait César. Mais pas que! Ces deux univers ont plusieurs points en communs, la règle du jeu et surtout la canalisation de l'agressivité naturelle grâce à l'alternance. J'ai perdu cette fois, mais la prochaine, je peux gagner.

Les dividendes sont un investissement de l'entreprise avec un effet de levier immense, la promesse de souscription à une nouvelle émission d'actions. La bourse? De l'argent gratuit et non remboursable... Simple, et jamais dit dans les manuels.

Les maires et le numérique c'est au niveau local que pourrait se faire l'éducation internet, et d'une pierre deux coups, aider ceux qui ne savent pas, et développer le lien social

Pour un nouvel enseignement de l'économie des idées nouvelles, susceptibles d'intéresser les professeurs d'éco-socio (et leurs élèves) dans les Lycées, et après.

. vaste sujet…

DRH d'un organisme public: mission impossible ? Ce sujet ne figure pas dans la liste des cas étudiés en MBA, et pourtant, quel potentiel pédagogique!

à suivre...

Inégalités et populisme ...

 

 

 

 

Septembre 2019 

 

Premières chroniques sur Capital.fr (clic)... 

 

 <img width="381" height="211" alt="2 A.jpg" src="https://static.blog4ever.com/2008/01/166251/artfichier_166251_835798